Le R.E.P.A.I.R.E.

Venez incarner un jeune adulte ou un adolescent entrainé pour être espion et luter contre la destruction! Le Repaire est une agence inconnue et bienfaisante dirigée par Justine
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aidan Ivanov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aidan Ivanov   Dim 8 Aoû - 10:18

Nom : Aidan Ivanov

Age : 15 ans

Métier: Espion de type C

Histoire :

Aidan est né dans une maison abandonnée au fin fond de la chaîne montagneuse du Grand Caucase, en Tchétchénie. Sa mère, Anastassia, décéda d'une hémorragie lors de l'accouchement, ce que le jeune garçon ne se pardonnera jamais vraiment. Petit, Aidan ne comprenait pas bien pourquoi lui et son père, Mikhaïl, ne restaient jamais plus de quelques mois dans le même pays. Mais à l'époque, il trouvait cela merveilleux de parcourir le monde et de découvrir de nouveaux paysages et de nouvelles cultures. Il apprit ainsi de nouvelles langues, mais comme ils ne restaient jamais bien longtemps dans chaque état, Aidan ne pouvait vraiment en maitriser une parfaitement. Il ne comprenait pas non plus pourquoi son père l'abandonnait pendant plusieurs heures ou même jours dans un appartement loué provisoirement ou une chambre d'hôtel. Ce qui provoqua un certain nombre de disputes et de cris, jusqu'à ce que l'enfant se résigne. Mais cela lui permit d'apprendre très tôt à se débrouiller seul pour les tâches quotidiennes. Son enfance se résuma donc à un constant mouvement, à la solitude et à de fausses identités. Mais tous n'était pas mauvais, il devait bien l'avouer. Son père faisait de son mieux pour passer un peu de temps avec son fils, et organisait certains jeux quand il était enfant, jeux dont il se rendit compte quelques années plus tard, n'étaient pas vraiment des jeux. Il se souvenait d'une partie de paintball dans une forêt enneigée de Russie, d'un jeu de pistage dans la brousse africaine, de leurs combats amical où tout ou presque était permis... Ce n'est que lorsqu'il avait 10 ans et que son père revint dans leur chambre de motel, ensanglanté, qu'il lui donna un semblant d'explications. Il faut dire que le gamin l'avait harcelé, plus intéressé par le pourquoi de ses blessures que part la gravité de celles-ci. Son père lui avoua enfin ce qu'il faisait et lui expliqua son statut d'espion pour le compte de la Russie. Le choc passé, Aidan commença à développer une profonde admiration pour son père. Il ne se formalisait plus des cachotteries de son père car il comprenait que cela pourrait représenter un danger pour lui, comme pour son fils.

Ce fut une soirée d'hiver qui marqua le moment qui le mènera un an plus tard à San Francisco, pour intégrer le R.E.P.A.I.R.E. Il se trouvait dans un appartement loué au coeur de Philadelphie, à regarder un film, affalé sur le canapé lorsque son téléphone portable sonna. Au bout du fil, son père qui lui ordonna de prendre l'arme planquée dans le tiroir et de le rejoindre dans une ruelle à deux kilomètres de là. Sans hésiter, Aidan glissa le Glock à sa ceinture et couru jusqu'au point de rendez-vous. Mais lorsqu'il atteint la ruelle, son père n'était pas seul. Un inconnu, qui lui tournait le dos, avait pointé son arme sur la tête de son père. Aidan chercha le regard de son père qui le regarda quelques secondes et l'adolescent su ce qu'il devait faire. Mais l'inconnu avait capté le regard de son père et se retourna. Mais Aidan ne lui laissa pas le temps de réagir et lui logea une balle dans la tête. Le reste de la soirée restait vague dans son esprit. Il se souvenait de son père marchant vers lui, lui prenant l'arme qu'il brandissait toujours, ses mains tremblant légèrement. Il se souvenait d'être rentré jusqu'à l'appartement et d'avoir rassemblé ses affaires sur l'ordre de son père. Il se souvenait d'être monté dans une voiture et de s'être réveillé quelques heures plus tard au Mexique. Mais ce qui resta à jamais graver dans sa mémoire fut le bulletin d'information qu'il regarda un jour plus tard. Même s'il n'avait pas compris, la photographie diffusée ne laissait place à aucun doute. On oubliait rarement le visage de la première personne que l'on a tué. Encore moins lorsque l'homme était un membre de l'ONU et qu'il laissait derrière lui une femme et deux enfants, qui avaient à peu près son âge. Des questions l'assaillir alors et il tenta de trouver une explication. Pourquoi son père lui aurait demandé de tuer un membre de l'ONU? Après tout, ils étaient du même camps, non? Dans son esprit, il chercha une réponse rationnelle et finit par se dire que l'homme était peut-être un pourri et que l'on avait donné l'ordre à son père de le confondre. Que cela avait mal tourné et que c'était simplement de la légitime défense. Souhaitant à tout prix que cela soit vrai, il fit une chose qu'il n'avait jamais fait de toute sa vie. Il fouilla les affaires de son père et son ordinateur portable. Mais plus il s'enfonçait dans
les affaires de son père, plus sa théorie s'effritait et plus le doute s'insinua en lui.

Son père ne gardait bien évidemment pas de traces de ses opérations, ni de ses anciens email reçu. Mais Aidan eut la chance ou la malchance de se trouver sur la messagerie de son père lorsque celui-ci reçu un message électronique. Concis: une date, un lieu et un nom. L'adolescent nota cela dans un coin de son esprit et referma le mail en prenant soin de le marquer comme non-lu. Si ces doutes n'étaient pas justifiées, il ne voulait pas que son père sache qu'il avait douté de lui. Et s'ils étaient justifiés... Il préférait que son père ne sache pas ce qu'il savait. Car il n'était pas certain de savoir comment réagir. Puis, il tapa le nom marqué dans l'e-mail sur un moteur de recherche. Des centaines d'entrées s'affichèrent et Aidan cliqua sur le premier. Oh, non. Le secrétaire général des Nations-Unis. Rapidement, il effaça les traces de sa recherche et sortit en trombe de la chambre d'hôtel dans laquelle il se trouvait. Il avait besoin d'air et surtout, il avait besoin de réfléchir. Ses doutes venaient juste d'être confirmés. S'il était possible que l'agent qu'il avait tué était un type pourri jusqu'à la moelle, il doutait que se soit le cas du secrétaire général des Nations-Unis. Et même si c'était le cas, jamais les services secrets russes n'auraient ordonné son exécution. Une destitution, un procès, une peine... Mais pas un assassinat. Le jeune garçon resta une heure de plus à retourner la question dans sa tête avant de retourner à l'hôtel. Son père était revenu avec de quoi manger et un silence pesant s'était installé. Lorsque son père lui demanda ce qu'il se passait, Aidan craqua et lui balança tous ce qu'il savait. Il s'était attendu à ce que père nie, l'engueule pour avoir mis son nez dans ses affaires, mais il le regarda simplement droit dans les yeux et acquiesça. Et son monde s'écroula à cet instant. Il s'énerva alors sur son père en lui demandant comment il pouvait être mercenaire, tuer sans raison, même pas pour le fric, vu qu'aucun d'eux n'en profitait depuis aussi loin qu'il pouvait s'en souvenir. Par conviction, lui répondit-il. Aidan ne savait pas vraiment ce qu'il voulait dire par là, mais il était certain d'une chose, c'est qu'il ne pouvait pas cautionner cela. Et son père glissa alors le meurtre dans la ruelle dans la conversation en lui faisant remarquer qu'il n'avait pas hésité un seul instant. Légitime défense, putain ! Son père afficha un sourire ironique et Aidan quitta une nouvelle fois la chambre dans un excès de rage.

Il aurait souhaité partir, s'éloigner de son père, mais il avait 15 ans, pas d'argent et aucun endroit où aller. Il se résigna donc à rester avec lui mais leur relation était définitivement plus la même. Il était plus taciturne qu'à l'ordinaire et son père ne chercha pas à lui parler. Il s'en voulait de ne pas avoir le courage de faire quelque chose, et suivit son père jusqu'au E-U, sachant parfaitement ce qui allait se passer. Et lorsque son père le quitta, quelques heures avant l'heure indiqué dans l'e-mail, il se décida utilisa le site web du FBI pour les avertir du contrat placé sur la tête du secrétaire général des Nations-Unis. Puis, il attendit pendant ce qui lui paru être des heures jusqu'à ce que quelqu'un frappe à la porte. Et il sut aussitôt qui était derrière la porte. Un agent du FBI se tenait derrière la porte et lui expliqua que son père avait été arrêté et qu'il n'avait pas eu le temps d'exécuter le contrat. Bien qu'il savait avoir pris la bonne décision, un malaise s'empara de lui. Il avait dénoncé son père... Qui allait être jugé et condamné à la prison à vie, ou pire...

Il passa quelques jours avec l'agent qui était venu ce soir là jusqu'à ce qu'il intègre le R.E.P.A.I.R.E.


Caractère :

Aidan est quelqu'un d'indépendant qui préfère se débrouiller seul, habitué de par son passé à faire les choses par lui-même. Persévérant et borné, il essaiera à tout prix de réussir, quitte à s'y reprendre à plusieurs fois. Il ne demande de l'aide à quelqu'un qu'en dernier recours, lorsqu'il prendra conscience qu'il lui sera impossible de parvenir à son but.

Légèrement taciturne, il n'est pas du genre à se mettre en avant et n'est pas non plus un grand bavard. Mais il n'est pas pourtant asocial, mais comme il n'a jamais eu d'ami, il a du mal à tisser des relations avec les gens, qu'ils soient de son âge ou plus âgés. Il a d'ailleurs du mal à faire confiance aux gens, car la seul personne en qui il a jamais eu personne est son père qui n'a répondu à ses attentes et lui a menti pendant des années. Aidan reste une personne droite qui fera ce qu'il faut, même si cela lui brise le
coeur.



Célébrité prise pour votre perso: Thomas Dekker
Revenir en haut Aller en bas
Keith Mils
+¡!¡+ Irresponsible N'admin +¡!¡+
avatar

Nombre de messages : 1712
About you :
Date d'inscription : 07/03/2007

About your perso
[++] [+] [-] [--]:

MessageSujet: Re: Aidan Ivanov   Jeu 12 Aoû - 17:49

Hon ........ Mon junior tout frais tout neuf !!!
Bon ben .... Je te valide
maintenant va me répondre c'est un ordre !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aidan Ivanov   Sam 14 Aoû - 4:39

CHEF OUI CHEF
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aidan Ivanov   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aidan Ivanov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» O'Higgins; the luck O' the Irish
» Présentation de Shawn.Aiden
» Les actions de la Rébellion
» Photos des 13 nains du film Bilbo
» Aidan- Vandamme is back,physically and mentally. Y'a rien qui peut me stopper, except...myself and God

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le R.E.P.A.I.R.E. :: Hors-jeu :: Présentations-
Sauter vers: